"On frôle l'hérésie avec cette chanson !"-"Euh ... Non." [Un peu de new ne tue pas, je crois]

Publié le par Aleson

Ben non vous avez cru mais je suis toujours vivante !
La blague. Vous croyez vraiment que je laisse aussi vite tomber mes projets ? ... Tout ceux qui ont hochés la tête, j'vous ai vu. Vengence !

Bref. Croyez-le ou pas, mais la 1ère L tue, rend nerveux et dépressif, et en plus les gens font des malaises par cause de stress ! D'où le "problème" de présence, obliger de bosser pour éviter de trop se casser les dents à la fin de trimestre, et vu comment c'est partit beaucoup vont se mettre à croire en dieu je pense. Pas moi en tout cas.
Donc, que dire de bien fameux ... Ah si, quand même, le compte rendu d'un truc que j'ai lu ces derniers temps !


"Sarah ; les Enfants de Salamanca"
de C. Bec et S. Raffaele

http://www.dupuis.com/Couvertures/G/9782800140773-G.JPG

Pour commencer, Sarah est une BD. Je n'aime pas trop les synopsis sur le net, j'aime bien écrire les miens, donc avant de me lancer dans un résumé bancal, je vous cite la superbe phrase sur la 4ème de couverture :
"Il n'y a pas de guérisson possible, mes démons auraient resurgi un jour ou l'autre, par n'importe quel moyen ...
On a beau essayer de s'en prémunir, le passé nous rattrape toujours."


http://www.bedetheque.com/Versos/Sarah1_07052008_212002.jpg

Rien qu'avec cette phrase (Enfin deux mais je considère qu'elles n'en forment qu'une), on sent que quelque chose va clocher. Cette BD ne parle pas de petits oiseaux qui chantent ou de gens heureux et joyeux, bien au contraire. On sait que la BD va parler de quelque chose de malsain, d'impropre, bref le genre de sujet qu'on évite à table ou dans les "grandes sociétés". Connerie, il n'y a rien de plus horrible qu'un sujet tabou; moins on en parle plus il monte en malaise. Les gens le savent mais font quand même comme si "de rien n'était". Voilà mon synopsis :
"Sarah aime son mari, et c'est pour cette raison qu'elle décide de le suivre lors de leur déménagement de New York pour aller jusqu'à Salamanca, une petite ville reculé de Pennsylvanie. Mais cette raison en cache une autre; elle espère tirer un trait sur son passé douloureux et oublier ses terreurs et angoisses du passé. Mais cette ville n'est pas aussi tranquille qu'elle le pensait et c'est après une "visiste" nocturne que Sarah se rend compte ... Que quelque chose ne tourne pas rond."

Cette BD est vraiment ... Etonnante. Des graphismes qui séduisent, une histoire particulière, un titre accrocheur ... On se retrouve très vite à être un spectateur des péripéties de Sarah, mais pas que; les sentiments de Sarah se ressentent, et on finit par se retrouver presque à sa place en lisant. On sursaute, on a peur, et on est choqué à la fin. Puis on referme le bouquin en ayant une furieuse envie de lire la suite, car le souffle encore saccadé sort de votre bouche comme si, quelques pages avant, c'était vous qui courrez à la place de Sarah.
Je la recommande, pas à un public trop jeune cependant, car on y va un peu avec l'hémoglobine et ça serait dommage d'en choquer certains. Je n'ai lu que le tome 1, je sais que le tome 2 est sortit, mais pour plus d'info, rendez-vous chez l'éditeur, Dupuis.

Puis, pour vous achevez, je vous laisse avec une petite AMV qui date encore de mes débuts ... La ... Je ne sais plus combien, mais c'était ma période "Fruits Basket", et puis j'avais les versions VF alors pas de sous-titre ! J'étais trop fière ... Comme d'hab' quoi, puis quelques semaines après j'avais envie de tout supprimer. C'est lunatique une fille, n'est-ce pas ?




Publié dans BD et critiques

Commenter cet article